Commune de Primarette en Isère

Primarette est une commune rurale à portée des grandes métropoles, 1h de Lyon, Saint Etienne, Valence et Grenoble. Elle est située dans la partie ouest de la plaine de Bièvre-Valloire, vaste couloir fluvio-glaciaire façonné par le recul des glaciers du Rhône et de l’Isère, sur le canton de Beaurepaire. C’est la plus vaste des communes du canton avec ses 22 km² Sa situation en hauteur lui octroie un joli point de vue sur les massifs de Chartreuse et du Vercors ainsi que sur le mont Pilat, la Drôme et les contreforts de l’Ardèche.

Elle est encadrée par le plateau de Bonnevaux au nord, par le plateau de Chambarand au sud et par la vallée du Rhône à l’ouest et son village campe sur un petit promontoire à flanc de colline. Les maisons anciennes, d’anciennes fermes pour la plupart, sont souvent construites en pisé avec un soubassement en galets. La terre et les galets, puisés dans le sol, ont longtemps été les matériaux de base pour les constructions. La composition du sous-sol, de nature argileuse, est propice à la construction en pisé.
Outre le village, les maisons sont regroupées par quartiers plus ou moins grands et pour les autres, dispersées sur le reste de la commune. Le village est un «village-rue» bordé de chaque côté par des habitations, des bâtiments municipaux, deux pas de porte commerçants et à l’entrée ouest une entreprise de blindage.

De nombreuses activités professionnelles sont également présentes sur la commune mais l’activité de base reste agricole. Les coteaux couverts de prés facilitent l’élevage allaitant et laitier, la culture fourragère et les herbages sont présents sur des petites parcelles. On trouve aussi de grandes cultures (blé, orge, triticale, colza, tournesol, sorgho et maïs).

La nature même du sol argileux fait que Primarette compte de nombreuses sources et quelques étangs privés réservés à la pêche. Les croyances locales ont accordé des vertus curatives aux sources, dont la fontaine Saint Pierre, située au lieu-dit « Les Roches ». Ne dit on pas qu’avant la Révolution, la paroisse de Primarette portait le nom de « Pierre de Primarette ».

Ses 3 ruisseaux : le Rouilloux, le Fongarot et le Rimondet viennent alimenter le Dolon. On trouve aussi sur la commune les sources de la Sanne.

Le paysage étant boisé, on trouve des taillis de châtaigniers, chênes et hêtres qui font, à l’automne, le bonheur des ramasseurs de champignons. Il abrite une réserve de chasse (chevreuils, sangliers etc.) et propose de beaux circuits pédestres.

Population :
722 hab. (en 2007)
738 hab. (en 2012) 
741 hab. (en 2013)
Superficie :
21.76 km²
Densité :
33,2 hab/km² (en 2007) (+ 16,3% depuis 1999)
33,9 hab/km²  (en2012)
34,05 hab/km² (en2013)
Coordonnées :
45°24’10 » Nord (45.403057 N) et 5°01’52 » Est (5.030833 E)
Altitude :
Mini 300 m – maxi 485 m